Ce que nous sommes

une structure de coopération transfrontalière
visant à promouvoir une agriculture rentable et respectueuse de l'environnement

Qu'est-ce que l'ITADA ?

L'Institut Transfrontalier d'Application et de Développement Agronomique (ITADA) est une structure de coopération transfrontalière entre trois régions relevant d'une même identité géographique et naturelle : le Bade-Wurtemberg (D), l'Alsace (F) et la Suisse rhénane (CH). 
L'ITADA est spécialisé dans la recherche appliquée visant à promouvoir une agriculture rentable et respectueuse de l'environnement.
Il ne s'agit pas d'un nouvel institut au sens habituel du terme, disposant de ses propres installations et laboratoires et employant directement du personnel, mais d'une structure de programmation constituée d'un secrétariat et d’un comité de direction qui réunit les institutions partenaires.

Quels sont les objectifs de l'ITADA ?

L'objectif de l'ITADA est de " favoriser le développement d'une agriculture respectueuse de l'environnement et des ressources naturelles, dont en particulier la nappe phréatique, par la mise en œuvre de pratiques et d'itinéraires techniques agricoles compatibles avec la bonne marche et la rentabilité des exploitations ". Les actions conduites concernent aussi bien l'amélioration des pratiques culturales (fertilisation, protection des cultures…) que la recherche de nouvelles productions ou de systèmes de production alternatifs. Certains projets concernent également l'étude de voies de diversification du revenu ou de nouveaux concepts de commercialisation des produits agricoles non conventionnels. 
Les rapports de synthèses des différents projets servent de base pour l'élaboration du conseil diffusé aux agriculteurs par les structures de vulgarisation existantes dans le Rhin Supérieur.

Comment fonctionne l'ITADA ?

Le concept de l’ITADA est de favoriser la confrontation des expériences et de mettre en réseau les références acquises en Rhin Supérieur, voire d’aider à l’émergence de nouveaux travaux communs. Les échanges d’information et les collaborations au sein de la recherche et du transfert dans la pratique permettent de résoudre plus rapidement et plus assurément les problèmes qui se posent avec analogie dans les trois pays. Un autre avantage du travail transfrontalier est de montrer aux agriculteurs que leur activité fait l’objet de mêmes enjeux de part et d‘autre du Rhin et d’aider à mieux faire comprendre la nécessité des évolutions proposées dans leur métier.

Le secrétariat de l’ITADA

Constitué par deux ingénieurs agronomes, un français et un allemand, le secrétariat s’occupe de l’organisation de l’échange d’informations et des manifestations de communication ainsi que du fonctionnement du comité de direction et de la traduction des documents.
Le secrétariat est installé à Colmar dans le bâtiment Europe sur le secteur d’activités du Biopôle « Pôle d’Excellence en Agronomie et Viticulture Adrien ZELLER » . 

Contact: Secrétariat ITADA, 2 allée de Herrlisheim, F-68000 COLMAR
eMail: contact@itada.org

Logo ITADA

Institut Transfrontalier d'Application et de Développement Agronomique
••••••••
Grenzüberschreitendes Institut zur rentablen umweltgerechten Landbewirtschaftung

Adresse : 
Bâtiment Europe
2 allée de Herrlisheim
F-68000 COLMAR
Email : contact@itada.org 
Tel : +33(0)3 89 20 97 70

Image logo région grand est
Image logo Land Baden Württemberg
Image logo LTZ
Image logo chambre d’agriculture grand est
Copyright © 2020 ITADA

L’agriculture régénérative est un concept de conduite de cultures et de pratiques agricoles encore assez nouveau, chez qui le développement de la fertilité des sols et la régénération des écosystèmes a la priorité.

On y recherche une augmentation de l’humus, non par l’apport de matière organique « morte » telle que par ex. le compost, mais par la vie du sol.
Les principaux leviers d’amélioration de la vie du sol sont :
- laisser le sol couvert de végétation le plus longtemps possible
- favoriser le développement de la fraction champignons des microorganismes du sol par des couverts adaptés
- stimuler la fermentation aérobie de surface à l’aide de préparations liquides de microorganismes
- respecter une grande diversité de cultures principales et de couverts de cultures intermédiaires
- réduire l’utilisation d’intrants de synthèse (fertilisants azotés) et veiller aux équilibres entre minéraux du sol (ratios entre macros et micronutriments

Un projet pilote (DeNae) est conduit depuis 2017 par le Landratsamt Breisgau-Hochschwarzwald avec le soutien financier du fonds Innovation pour la protection du climat et de l’eau de Badenova (distributeur d’énergie et d’eau en Bade Wurtemberg).
On cherche à savoir si la conduite de cultures selon les principes de l’agriculture régénérative (www.guenenbruecke.de) permet de réduire encore plus fortement les lessivages de nitrates dans la nappe phréatique et de limiter l’usage de produits phytosanitaires que la conduite conventionnelle.
Les tests sont réalisés chez un groupe d’exploitations du secteur de Hausen (Freiburg-Sud) et les résultats des essais et les expériences acquises devraient permettre d’apporter des éléments d’évaluation objective de l’agriculture régénérative.


Source : article BBZ N°22 – 1.06.2019

test pdf

Search

+880 322448500 Beverly Boulevard Los Angeles
Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience utilisateur. En poursuivant sur ce site, vous en acceptez les conditions générales d’utilisation.